57 indicateurs
Santé de la population

Etat de santé de la population

41%
de tous les accidents se sont déroulés au travail.
12'085
années potentielles de vie perdues étaient comptabilisées chez les hommes en 2014 suite à des accidents, chez les femmes elles s'élevaient à 4'742.
9
cantons présentent un taux d'attaques cérébrales inférieur à la moyenne suisse (années 2006-2011, valeurs annuelles moyennes).
3,0%
de la population urbaine et autant de personnes vivant à la campagne ont une bronchite chronique ou un emphysème.
27,3%
des femmes de 65 ans ou plus ont fait au moins une chute au cours des 12 derniers mois, en 2012.
53,2%
des femmes et 43,8% des hommes ont pris au moins un médicament pendant la semaine considérée en 2012.
5,5%
des hommes souffraient de diabète en 2012.
32,3%
des habitants du canton de Berne souffrent souvent de maux de dos ou de reins.
64,9%
des personnes les mieux formées font état d'un niveau élevé d'énergie et de vitalité; c'est le cas de 51,4% parmi les moins qualifiées.
4,2
ans: écart entre l'espérance de vie des femmes (84,8 ans) et celle des hommes (80,6 ans) en 2014. Tendance à la baisse.
90,5%
des personnes les mieux formées et 71,4% sans formation post-obligatoire estiment être en (très) bonne santé.
4%
progression entre 2002 et 2012 de la population souffrant d'une tension artérielle trop élevée.
266
cas d'infarctus du myocarde par 100'000 habitants en moyenne ont été diagnostiqués annuellement chez les hommes pendant la période 2009-2013, contre 109 cas par 100'000 habitants chez les femmes (taux standardisés).
40.6x
plus élevé: le nombre de cas d'insuffisance cardiaque pour 100'000 habitants chez les personnes de 80 ans et plus (2'029) par rapport à celui observé chez les 50 à 64 ans (50).
14%
de plus des personnes sans formation post-obligatoire sont victimes de limitations fonctionnelles des activités de la vie quotidienne que celles disposant d’un diplôme du degré tertiaire.
1,3
fois plus élevé: le taux de mortalité dans le canton de Glaris par rapport à celui de Genève, si l'on "standardise" les différences d'âge.
5,7%
des femmes ont déjà été traitées contre l'ostéoporose.
42,2%
de la population suisse souffre d'une surcharge pondérale ou d'obésité.
31,9%
de la population suisse dit avoir un problème de santé de longue durée.
88,4%
des personnes en Suisse romande et au Tessin ont une (très) bonne qualité de vie; c'est le cas de 93,3% des personnes en Suisse alémanique.
13,2%
des personnes vivant en ville ne peuvent compter que sur un faible soutien social; c'est le cas de 9,2% des personnes vivant à la campagne.
3x
plus élevé: le taux de suicide des hommes par rapport à celui des femmes.
8,9%
des personnes en Suisse romande et au Tessin sont dépressives; c'est le cas de 5,5% de la population en Suisse alémanique.
39,7%
des habitants du canton du Jura ont des difficultés à s'endormir ou des insomnies.
20,8%
de la population suisse souffre de troubles physiques importants.

Rapports de santé

41%
de tous les accidents se sont déroulés au travail.
22,8%
des personnes en Suisse romande et au Tessin consomment 5 portions de fruits et légumes par jour, contre 17,7% des personnes interrogées en Suisse alémanique.
3,0%
de la population urbaine et autant de personnes vivant à la campagne ont une bronchite chronique ou un emphysème.
27,3%
des femmes de 65 ans ou plus ont fait au moins une chute au cours des 12 derniers mois, en 2012.
25%
des titulaires d'un diplôme du degré tertiaire n'utilisent pas de préservatif lors de rapports sexuels occasionnels.
53,2%
des femmes et 43,8% des hommes ont pris au moins un médicament pendant la semaine considérée en 2012.
5,5%
des hommes souffraient de diabète en 2012.
64,9%
des personnes les mieux formées font état d'un niveau élevé d'énergie et de vitalité; c'est le cas de 51,4% parmi les moins qualifiées.
90,5%
des personnes les mieux formées et 71,4% sans formation post-obligatoire estiment être en (très) bonne santé.
14%
de plus des personnes sans formation post-obligatoire sont victimes de limitations fonctionnelles des activités de la vie quotidienne que celles disposant d’un diplôme du degré tertiaire.
5,7%
des femmes ont déjà été traitées contre l'ostéoporose.
88,4%
des personnes en Suisse romande et au Tessin ont une (très) bonne qualité de vie; c'est le cas de 93,3% des personnes en Suisse alémanique.
13,2%
des personnes vivant en ville ne peuvent compter que sur un faible soutien social; c'est le cas de 9,2% des personnes vivant à la campagne.
8,9%
des personnes en Suisse romande et au Tessin sont dépressives; c'est le cas de 5,5% de la population en Suisse alémanique.

Facteurs d'influence sur la santé

82,6%
des hommes de 15 à 34 ans sont physiquement actifs.
22,8%
des personnes en Suisse romande et au Tessin consomment 5 portions de fruits et légumes par jour, contre 17,7% des personnes interrogées en Suisse alémanique.
25%
des titulaires d'un diplôme du degré tertiaire n'utilisent pas de préservatif lors de rapports sexuels occasionnels.
4,8%
de la population suisse présente une consommation d'alcool à risque. Cette part est plus faible qu'en 2002.
29,5%
part de la population ayant déjà consommé du cannabis dans sa vie.
30,3%
des hommes vivant dans le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures sont des fumeurs réguliers. La part correspondante est de 15,2% chez les femmes. Ce canton se situe dans la moyenne suisse.
4%
progression entre 2002 et 2012 de la population souffrant d'une tension artérielle trop élevée.
35%
de la population suisse est exposée à des nuisances sonores; cette part était encore supérieure de 8 points en 2007.
42,2%
de la population suisse souffre d'une surcharge pondérale ou d'obésité.
9,6%
des Zougoises se sentent dérangées par la pollution atmosphérique due aux gaz d'échappement; les Zougois sont 3,4% à être dans ce cas.
13,2%
des personnes vivant en ville ne peuvent compter que sur un faible soutien social; c'est le cas de 9,2% des personnes vivant à la campagne.
Âge et soins de longue durée

Santé de la population âgée

9
cantons présentent un taux d'attaques cérébrales inférieur à la moyenne suisse (années 2006-2011, valeurs annuelles moyennes).
27,3%
des femmes de 65 ans ou plus ont fait au moins une chute au cours des 12 derniers mois, en 2012.
40.6x
plus élevé: le nombre de cas d'insuffisance cardiaque pour 100'000 habitants chez les personnes de 80 ans et plus (2'029) par rapport à celui observé chez les 50 à 64 ans (50).
14%
de plus des personnes sans formation post-obligatoire sont victimes de limitations fonctionnelles des activités de la vie quotidienne que celles disposant d’un diplôme du degré tertiaire.
5,7%
des femmes ont déjà été traitées contre l'ostéoporose.
31,9%
de la population suisse dit avoir un problème de santé de longue durée.
1½x
plus de femmes que d’hommes sont hospitalisées pour une fracture de la hanche (taux par 1'000 habitants).
39,7%
des habitants du canton du Jura ont des difficultés à s'endormir ou des insomnies.

Coûts et financement des soins de longue durée

240
francs par habitant sont dépensés dans le canton de Bâle-Ville pour des activités de soins à domicile.

Soins de longue durée

240
francs par habitant sont dépensés dans le canton de Bâle-Ville pour des activités de soins à domicile.
31%
du personnel soignant des homes médicalisés a un diplôme du degré tertiaire et 41% un diplôme du degré secondaire II.
116
places de long séjour dans les EMS sont disponibles dans le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures. Dans le canton du Valais, 48 places de long séjour sont à disposition.
2,2x
plus de femmes en EMS que d'hommes, parmi les 65 ans et plus.
Système de santé

Secteur ambulatoire

59,3%
des personnes de 15 à 34 ans vont chez leur médecin de famille au moins une fois par année. Cette part est de 81,8% chez les plus de 65 ans.
51,4%
des hommes de 65 ans et plus vont voir un médecin spécialiste au moins une fois dans l'année. Cette part est de 26,2% chez les 15 à 34 ans.
4,2
médecins en cabinet pour 1'000 habitants dans le canton de Bâle-Ville, contre 0,9 dans le canton d'Uri.
71%
du personnel soignant des hôpitaux a un diplôme du degré tertiaire.
1,4
proportion de personnel soignant pour 1’000 habitants dans le canton de Genève, 0,4 dans le canton d’Uri.
31
personnes sur 1'000 habitants reçoivent des prestations de soins à domicile en Suisse. C'est presque le double dans le canton de Neuchâtel (54 clients) et la moitié dans le canton de Nidwald (15 clients).

Secteur stationnaire

46
jours: la durée moyenne de séjour des jeunes de 0 à 14 ans dans les établissements de réadaptation.
4,2
jours: durée moyenne d'un séjour en hôpital pour les enfants jusqu'à 14 ans.
27
jours: durée moyenne des séjours hospitaliers pour maladies mentales.
7,1
médecins en milieu hospitalier pour 1'000 habitants dans le canton de Bâle-Ville, contre 0,4 dans le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures.
31%
du personnel soignant des homes médicalisés a un diplôme du degré tertiaire et 41% un diplôme du degré secondaire II.
71%
du personnel soignant des hôpitaux a un diplôme du degré tertiaire.
116
places de long séjour dans les EMS sont disponibles dans le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures. Dans le canton du Valais, 48 places de long séjour sont à disposition.
26,9%
des traitements dispensés en psychiatrie stationnaire en Suisse sont des interventions d'urgence.
8,6
cas pour 1000 habitants ont été recensés dans des établissements spécialisés de la psychiatrie stationnaire.
1½x
plus de femmes que d’hommes sont hospitalisées pour une fracture de la hanche (taux par 1'000 habitants).
128
hospitalisations pour 1000 habitants ont été enregistrées dans le canton de Genève. C'est le taux le plus bas parmi les cantons.
2,2
lits d'hôpitaux (lits occupés) pour 1000 habitants en moyenne en Suisse.
2,2x
plus de femmes en EMS que d'hommes, parmi les 65 ans et plus.
10
personnes pour 1'000 habitants suivent un traitement dans un établissement de réadaptation en Suisse.
24,1
cas de traitement psychiatrique pour 1'000 habitants ont été enregistrés à Bâle-Ville. La moyenne suisse est de 12,9 cas.

Système de santé dans son ensemble

2'472
personnels des soins ont intégré le marché du travail suisse en 2014.
Santé mentale

Soins stationnaires en santé mentale

27
jours: durée moyenne des séjours hospitaliers pour maladies mentales.
23,8%
des diagnostics principaux psychiatriques lors de traitement stationnaire sont des dépressions.
26,9%
des traitements dispensés en psychiatrie stationnaire en Suisse sont des interventions d'urgence.
8,6
cas pour 1000 habitants ont été recensés dans des établissements spécialisés de la psychiatrie stationnaire.
24,1
cas de traitement psychiatrique pour 1'000 habitants ont été enregistrés à Bâle-Ville. La moyenne suisse est de 12,9 cas.

Etat de santé psychique

64,9%
des personnes les mieux formées font état d'un niveau élevé d'énergie et de vitalité; c'est le cas de 51,4% parmi les moins qualifiées.
23,8%
des diagnostics principaux psychiatriques lors de traitement stationnaire sont des dépressions.
88,4%
des personnes en Suisse romande et au Tessin ont une (très) bonne qualité de vie; c'est le cas de 93,3% des personnes en Suisse alémanique.
13,2%
des personnes vivant en ville ne peuvent compter que sur un faible soutien social; c'est le cas de 9,2% des personnes vivant à la campagne.
3x
plus élevé: le taux de suicide des hommes par rapport à celui des femmes.
8,9%
des personnes en Suisse romande et au Tessin sont dépressives; c'est le cas de 5,5% de la population en Suisse alémanique.
39,7%
des habitants du canton du Jura ont des difficultés à s'endormir ou des insomnies.
Personnel de santé

Médecins

7,1
médecins en milieu hospitalier pour 1'000 habitants dans le canton de Bâle-Ville, contre 0,4 dans le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures.
4,2
médecins en cabinet pour 1'000 habitants dans le canton de Bâle-Ville, contre 0,9 dans le canton d'Uri.
2'124
médecins étrangers ont intégré le marché du travail suisse en 2014.

Autres thèmes liés au personnel

2'124
médecins étrangers ont intégré le marché du travail suisse en 2014.
2'472
personnels des soins ont intégré le marché du travail suisse en 2014.

Personnel soignant

31%
du personnel soignant des homes médicalisés a un diplôme du degré tertiaire et 41% un diplôme du degré secondaire II.
71%
du personnel soignant des hôpitaux a un diplôme du degré tertiaire.
1,4
proportion de personnel soignant pour 1’000 habitants dans le canton de Genève, 0,4 dans le canton d’Uri.
2'472
personnels des soins ont intégré le marché du travail suisse en 2014.