Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En Suisse, les accidents de la route avec dommages corporels causés par la conduite sous l'emprise de substances ont diminué de moitié au cours des 30 dernières années: on a enregistré 42,0 accidents pour 100 000 habitants en 1992 contre 20,6 en 2020 (ce qui correspond à 2902 accidents en 1992 et à 1782 accidents en 2020). La baisse est encore plus forte en ce qui concerne le nombre de blessés graves (1242 en 1992 contre 522 en 2020) et celui de morts (198 contre 39) dus à des accidents de la circulation liés à la consommation de substances. Les personnes accidentées sont plus souvent des hommes.

Durant la période observée, l’alcool est la substance qui a été la source de la plus forte proportion d’accidents de la route (2765 en 1992 contre 1586 en 2020). Si les accidents dus à la consommation d’alcool sont en baisse, ceux dus à la conduite sous l’emprise de stupéfiants (148 en 1992 contre 268 en 2020) et ceux liés à l’influence de médicaments (66 contre 124) sont en hausse.

Cet indicateur fait partie du Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Bon nombre de personnes consomment des substances psychoactives, sans se mettre en danger ni mettre les autres en danger. Cependant, certaines prennent des risques en ayant consommé des substances psychoactives, ou perdent le contrôle de leur consommation ou de leur comportement. La consommation de substances psychoactives peut générer de la souffrance pour les personnes concernées et pour leur entourage, et entraîner des coûts importants pour la société.

Définition

L’indicateur présente le nombre total d’accidents, de blessés graves et de morts sur les routes liés à la conduite sous l’emprise de substances psychoactives (alcool, drogues, médicaments) et le taux pour 100'000 habitants.

Il est basé sur la statistique des accidents de la circulation routière (SVU), laquelle est établie à partir des indications des postes de police cantonaux et communaux, ainsi que du Centre de dommages du DDPS, qui déclarent à l’Office fédéral des routes (OFROU) tous les accidents de la route enregistrés, avec leurs caractéristiques (par exemple, le nombre de personnes impliquées, le lieu et le type d’accident). La statistique SVU couvre de façon exhaustive tous les accidents avec dommages corporels et les accidents déclarés à la police qui n’ont provoqué aucun dommage corporel, mais des dommages matériels. Le total de tous les accidents regroupe donc les cas avec dommages corporels et/ou matériels.

À noter que le total ne correspond pas à l’addition des différentes substances psychoactives (alcool, drogues, médicaments), étant donné qu’un accident, un blessé grave ou un décès peut aussi être le fait de la consommation simultanée de plusieurs substances (p. ex. alcool et médicaments).

Sources

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

27.07.2021