Retour à la vue d'ensemble
Drucken

La part de la population suisse ayant une activité suffisante au sens des recommandations nationales a passé de 62,2% en 2002 à 75,7% en 2017 (de 67,2% à 77,8% chez les hommes et de 57,7% à 73,6% chez les femmes). En 2017 à nouveau, la part d’hommes pratiquant une activité physique suffisante au sens des recommandations était significativement plus élevée que celle des femmes, toutefois l’écart s’est réduit au cours de la période observée. La part de personnes suffisamment actives a en outre tendance à augmenter avec le niveau de formation, quel que soit le sexe.

Cet indicateur fait partie du système de monitorage Addiction et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

La pratique d’une activité physique suffisante contribue à un bon état de santé physique et psychique, et prévient l’apparition de certaines pathologies, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, l’ostéoporose, certaines formes de cancer et la dépression. Elle aide aussi à prévenir le surpoids.

Selon les recommandations de l’Office fédéral du sport (OFSPO), la pratique d’une activité physique chez l’adulte peut être considérée comme suffisante à partir de deux heures et demie d’activité physique d’intensité moyenne par semaine dans le cadre de ses activités quotidiennes ou d’un sport, ou à partir de 75 minutes de sport ou d’activité physique d’intensité élevée.

Définition

Cet indicateur renseigne sur la part des personnes de 15 ans et plus vivant dans un ménage privé qui exercent une activité physique (activité irrégulière/activité régulière/personne entraînée) correspondant aux recommandations de l’Office fédéral des sports (OFSPO). En outre, il présente la répartition des comportements en matière d’activité physique dans la population.

Il a été établi sur la base de l’indice ACTPHY5 de l’Enquête suisse sur la santé (ESS). Les calculs reposent sur une combinaison de différentes questions de l’ESS portant sur l’intensité et la fréquence de l’activité physique pratiquée. L’indicateur distingue les cinq types de comportement suivants:

  • Inactif: moins de 30 minutes d’activité physique modérée et moins d’une fois une activité physique intense par semaine. 
  • Partiellement actif: de 30 à 149 minutes d’activité physique modérée ou activité physique intense une fois par semaine.
  • Irrégulièrement actif: au moins 150 minutes d’activité physique modérée ou activité physique intense deux fois par semaine.
  • Régulièrement actif: au moins 150 minutes d’activité physique modérée (pendant 30 minutes ou plus, au moins cinq jours par semaine).
  • Entraîné: une activité physique intense au moins trois fois par semaine.

Sont considérées comme suffisamment actives au sens des recommandations de l’OFSPO les personnes qui ont au moins une activité irrégulière. Les activités physiques d’intensité élevée (course à pied, cyclisme, etc.) font transpirer; les activités physiques d’intensité moyenne (marche rapide, randonnée, etc.) entraînent un essoufflement sans faire systématiquement transpirer.

Les variables sociodémographiques sont expliquées dans le document: Définition des dimensions

Source

Référence

  • Activité physique et santé (2013). Office fédéral du sport (OFSPO), Office fédéral de la santé publique (OFSP), Promotion Santé Suisse, Bureau de prévention des accidents (bpa), Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents (Suva), Réseau suisse Santé et activité physique (hepa),  Macolin: Publication (recommandations pour les adultes, p. 9)

Informations complémentaires

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

19.05.2021