Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En 2017, 4,4 % de la population en Suisse déclarait avoir reçu un diagnostic de diabète ou prendre des médicaments en conséquence. Cette proportion a légèrement augmenté depuis 2007, aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Le niveau de formation joue un rôle important chez les femmes: plus il est élevé, plus la proportion de femmes souffrant de diabète est faible. Par ailleurs, la proportion de diabétiques augmente avec l’âge. Environ un quart des malades déclarent s’injecter de l’insuline.

Cet indicateur fait partie du Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le diabète est une maladie métabolique chronique. La proportion de nouveaux cas a augmenté ces dernières décennies, en Suisse comme à l’échelle mondiale. On distingue principalement deux types de diabète. Le type 2 est fortement lié au style de vie et au surpoids. Des mesures en matière d’alimentation et d’activité physique permettent de l’éviter ou de ralentir son évolution. Il survient principalement au cours de la deuxième moitié de la vie, et était autrefois appelé le diabète « de maturité ». Le type 1 est une maladie auto-immune qui touche souvent dès l’enfance ou adolescence. Au vu du vieillissement de la population et du nombre croissant de personnes en surcharge pondérale, le diabète est susceptible de devenir un sujet encore plus important à l’avenir en Suisse.

Définition

L’indicateur est calculé à partir des données de l'enquête suisse sur la santé (ESS).

Il montre la proportion de personnes de 15 ans et plus qui ont indiqué avoir le diabète et/ou qui ont déclaré prendre un médicament contre cette maladie durant les 7 jours précédant l’enquête.

Il est basé sur l'indice ESS "DIABETE", qui est construit à partir des réponses aux deux questions suivantes (TDIAB08 et TMEKO42):

  • « Actuellement, votre taux de glucose est-il normal ou trop élevé ?».
  • « Je vais vous lire une liste de médicaments. Dites-moi s’il vous plaît à quelle fréquence vous les avez pris au cours des 7 derniers jours: Médicament contre le diabète ou injection d’insuline ». Les réponses suivantes étaient possibles : « Tous les jours / Plusieurs fois / Env. 1 fois au cours des 7 derniers jours / Jamais » (toutes les réponses hormis « jamais » ont été prises en compte).

Pour établir une distinction claire concernant la prise d’insuline, la question TMEKO43a/b a en outre été analysée : « Sous quelle forme suivez-vous ce traitement contre le diabète ? » Réponses possibles : « Comprimés / Injections insuline / Autre ».

Il n’est pas possible de quantifier les différents types de diabète, car certaines personnes interrogées ignoraient de quel type elles étaient atteintes.

Les variables sociodémographiques sont expliquées dans le document: Définition des dimensions

Sources, références et informations complémentaires

Sources: Office fédéral de la statistique (Enquête suisse sur la santé)
Vous trouverez d’autres données et informations sur le sujet ici : Association suisse du Diabète
 

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

18.02.2020