Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En 2018, 79,6% des fumeurs dans la population suisse estimaient que leur consommation de tabac était nocive. Les personnes qui fument tous les jours sont beaucoup plus nombreuses que les fumeurs occasionnels à penser que leur consommation de tabac porte atteinte à leur santé (88,7% contre 66,0%). À partir de 55 ans, la conscience du problème du tabagisme diminue par rapport aux plus jeunes. On ne constate aucune différence d’appréciation entre les sexes.

Cet indicateur fait partie du Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

La conscience du problème est un facteur important pour éviter ou diminuer un comportement portant atteinte à la santé.

L’accès à l’information est particulièrement important dans ce domaine: il permet aux groupes concernés de découvrir les nombreux effets néfastes du tabac pour la santé et partant, de mieux en évaluer les conséquences possibles.

Définition

L’indicateur montre la part des fumeurs qui estiment que leur consommation de tabac porte atteinte à leur santé.

Les questions ont été posées entre 2014 et 2016, dans le cadre d’une enquête téléphonique (CoRoIAR), pour le Monitorage suisse des addictions réalisé par Addiction Suisse (n = environ 11'000). En 2018, les mêmes questions ont été posées dans un sondage en ligne de l’Office fédéral de la santé publique (N=5600), avec le soutien de l’Office fédéral de la statistique (Omnibus). L’indicateur a été établi sur la base des réponses à la question suivante:

Estimez-vous que votre consommation de tabac porte atteinte à votre santé? Trois réponses étaient possibles: «Oui, Non, Je ne sais pas». L’indicateur montre la part des personnes qui ont répondu positivement à la question. Le reste résulte du regroupement des réponses «Non» et «Je ne sais pas».

Sources

Informations complémentaires

  • Notari, L. et al. (2017). Etat des connaissances de la population sur la dangerosité du tabagisme et du tabagisme passif – Analyse des données 2016 du Monitorage suisse des addictions. Addiction Suisse, Lausanne: Rapport .

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

 

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

12.11.2019