Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En 2017, 4,8% de la population suisse souffraient d’asthme et 2% de BPCO symptomatique (diagnostic médical). Les hommes sont un peu moins touchés par l’asthme (4,2%) que les femmes (5,3%). La bronchite chronique, la BPCO et l’emphysème augmentent avec l’âge.

Cet indicateur fait partie du système de monitorage Addiction et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Maladie respiratoire chronique répandue, l’asthme bronchique commence souvent dès l’enfance et se caractérise par une détresse respiratoire généralement associée à une respiration sifflante et à de la toux. Elle est due à une hypersensibilité des voies respiratoires.

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est un terme générique désignant les maladies respiratoires associées à des symptômes de toux, d’expectorations et d’essoufflement. La bronchite chronique et l’emphysème obstructif peuvent entraîner une BPCO. Cette dernière touche particulièrement les fumeurs de longue date, c’est pourquoi elle est aussi appelée la «bronchite du fumeur».

Selon la Ligue pulmonaire suisse, 7 à 10% de la population suisse développe de l’asthme au cours de sa vie, alors que près de 400 000 personnes développent une BPCO. Cette fréquence de la BPCO a été extrapolée à partir des données recueillies de l’étude SAPALDIA (Bridevaux et al., 2010).

Définition

L’indicateur est calculé à partir des données de l'enquête suisse sur la santé (ESS).

Il reflète la part de la population âgée de 15 ans ou plus atteinte d’asthme, de bronchite chronique, de BPCO ou d’emphysème.

Le nombre de personnes souffrant d’une maladie respiratoire a été déterminé en fonction des réponses positives aux questions suivantes: «Cet asthme a-t-il été diagnostiqué par un médecin ou quelqu’un travaillant dans le domaine médical?» (TKRAN11a), «Cette bronchite chronique, BPCO ou emphysème a-t-elle été diagnostiquée par un médecin ou quelqu’un travaillant dans le domaine médical?» (TKRAN11e). Il était possible de choisir parmi les catégories de réponse suivantes: «Oui/Non».

Lors des enquêtes avant 2017, ces questions ont été posées par écrit et formulées différemment. Dans l’enquête 2017, elles sont posées oralement.

Les variables sociodémographiques sont expliquées dans le document: Définition des dimensions

Source

Informations complémentaires

  • Bridevaux P.O. et al. (2010). Prevalence of airflow obstruction in smokers and never-smokers in Switzerland. European Respiratory Journal, 36(6):1259-1269 (en anglais).
  • Ligue pulmonaire suisse: site web 

Service de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

19.05.2021