Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En 2017, 3,5% de la population suisse a été soignée par des proches, des connaissances ou des voisins, elle a ainsi reçu des soins informels. Les personnes souffrant d’une maladie non transmissible (MNT) sont 5,4% à avoir bénéficié de soins informels contre 2,0% peux ceux sans MNT. Qu’ils soient atteints ou non d’une MNT, les hommes (4,0%) sont davantage concernés que les femmes (3,0%). Cependant, la présence d’au moins une MNT s’avère plus important que la différence entre les sexes. Les personnes sans MNT bénéficiant de soins informels se montent à 2,0%.

Cet indicateur fait partie du système de monitorage Addiction et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Dans les soins, l’on distingue les soins formels des soins informels. Les soins formels sont ceux fournis par une institution, p. ex. un hôpital ou une organisation de soins à domicile. Les soins informels comprennent les prestations fournies par l’entourage de la personne (proches, voisins, etc.). En Suisse, les formes de cohabitation entre générations ont considérablement évolué. Ainsi, les femmes âgées vivant seules sont plus nombreuses, les enfants habitent à plus grande distance de leurs parents âgés et les filles de ces derniers participent généralement au marché du travail. Il est probable qu’à l’avenir les besoins de soins seront moins couverts par des soins informels et que les soins formels devront prendre la relève.

Définition

L’indicateur est calculé à partir des données de l'enquête suisse sur la santé (ESS).

Il reflète la part de la population âgée de 15 ans ou plus ayant reçu des soins de santé et des soins personnels informels par des proches ou d’autres personnes au cours des 12 derniers mois, ventilée en deux groupes: «personnes présentant au moins une MNT» et «personnes sans MNT». Les soins informels sont également indiqués par type de MNT.

Il a été établi pour 2017 sur la base de la question TINHI01 de l’Enquête suisse sur la santé (ESS):

  • «Au cours des 12 derniers mois, avez-vous, pour des raisons de santé, reçu pour vous-même de l’aide de votre conjoint(e)/partenaire, de parents, connaissances ou voisins, par exemple une aide pour faire les commissions, pour les soins, pour le repas ou pour les tâches administratives?» Il était possible de choisir parmi les catégories de réponse suivantes: «Oui»/«Non».

Il a également été tenu compte des deux questions additionnelles (TINHI24a et TINHI25a):

  • «Quelle(s) sorte(s) d’aide avez-vous reçue(s) des personnes de votre ménage?» La catégorie de réponse suivante a été prise en compte: «Soins médicaux ou corporels».
  • «Quelle(s) sorte(s) d’aide avez-vous reçue(s) des personnes hors de votre ménage?» La catégorie de réponse suivante a été prise en compte: «Soins médicaux ou corporels».

Les variables sociodémographiques sont expliquées dans le document: Définition des dimensions

La description du filtre utilisé pour identifier les maladies non transmissibles peut être consultée sous le lien: description du filtre MNT

Source

Service de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

19.05.2021