Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En 2017, 90,0% de la population suisse estimait bénéficier d'un soutien social modéré ou élevé. 84,8% de la population souffrant d’au moins une maladie non transmissible (MNT) estimaient bénéficier d’un soutien social moyen ou élevé. Avec 93,7%, la part des personnes sans MNT estimant bénéficier d’un soutien social moyen ou élevé est sensiblement plus élevé.

Cet indicateur fait partie du système de monitorage Addiction et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le sentiment de pouvoir bénéficier d’un soutien social a un impact direct sur l’état de santé ressenti. Par soutien social, on entend la nature et l’intensité des contacts sociaux. Il renseigne sur l’intégration sociale de la personne et sur son intégration dans un réseau social. Concrètement, le soutien social prend en compte le nombre de personnes de confiance, l’ampleur de l’empathie manifestée par d’autres et la possibilité d’obtenir l’aide des voisins. Le soutien social peut jouer un rôle décisif quant à la qualité de vie liée à la santé.

Définition

L’indicateur est calculé à partir des données de l'enquête suisse sur la santé (ESS).

Il reflète la part de la population âgée de 15 ans ou plus bénéficiant d’un soutien social moyen ou élevé (autoévaluation) en fonction des deux groupes «personnes présentant au moins une MNT» et «personnes sans MNT». Le soutien social moyen ou élevé est en outre précisé en fonction du type de MNT.

Il a été établi sur la base de l’indice (OSS3) de l’ESS. Cet indice repose sur l’échelle d’Oslo, qui mesure le niveau de soutien social. Les trois questions sous-jacentes proviennent de l’EHIS (European Health Interview System) et déterminent le nombre de personnes proches sur qui compter (TSOUN25), l’intérêt de l’entourage pour ses activités (TSOUN29) et l’aide des voisins en cas de besoin (TSOUN27). Les valeurs des trois questions sont additionnées pour obtenir un score personnel. Le soutien social est défini comme au minimum «moyen» dès que le score dépasse une valeur définie (seuil de 9 points sur une échelle de 0 à 14).

Les variables sociodémographiques sont expliquées dans le document: Définition des dimensions

La description du filtre utilisé pour identifier les maladies non transmissibles peut être consultée sous le lien: description du filtre MNT

Source

Informations complémentaires

  • Mackenbach, J.P. et al. (2002). Self-assessed health and mortality: Could psychosocial factors explain the association? International Journal of Epidemiology, 31(6): 1162-1168 (en anglais).

Service de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

19.05.2021