Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En 2014, 13,2% des jeunes âgés de 14 et 15 ans en Suisse ont eu une consommation à risque d’au moins deux substances psychoactives.

Cet indicateur fait partie du système de monitorage des Addictions et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

La plupart des jeunes sont curieux et ont envie de faire de nouvelles expériences. Certains pourraient donc essayer des substances psychoactives telles que le tabac, l’alcool, le cannabis ou d’autres substances psychoactives (illégales).

La consommation de substances psychoactives comporte des risques à court et long termes : selon la substance, les jeunes sont exposés à des dangers tels que des blessures, des intoxications ou des situations de violence et une dépendance peut rapidement s’installer. De plus, leur développement physique et psychique peut être compromis. Si les jeunes consomment de manière risquée plusieurs substances psychoactives, la probabilité de subir de telles conséquences négatives s’en trouve augmentée.

Cet indicateur montre la prévalence de la consommation à risque de plusieurs substances psychoactives chez les jeunes et comment celle-ci évolue au fil du temps. Il permet d’identifier des besoins d’action et, le cas échéant, de mettre en place des mesures de prévention et de promotion de la santé pour ce groupe d’âge.

Définition

Cet indicateur est basé sur l‘enquête suisse auprès des élèves « Health Behaviour in School-aged Children » (HBSC).

Cet indicateur donne la proportion des élèves de l’école publique âgés de 14 et 15 ans qui consomment au moins deux substances psychoactives de manière risquée. À savoir, ils sont concernés par au moins deux des comportements suivants :

  • ils fument du tabac,
  • ils boivent de l’alcool au moins une fois par semaine et/ou
  • ils ont eu au moins un excès ponctuel d’alcool (c.-à-d. au moins cinq boissons alcoolisées lors d’une même occasion) au cours des 30 derniers jours,
  • ils ont consommé au moins une fois du cannabis au cours des 30 derniers jours,
  • ils ont consommé une autre substance psychoactive (illégale) au moins une fois au cours de leur vie.

Cet indicateur a été calculé à partir des questions suivantes :

,Actuellement, à quelle fréquence fumes-tu? (catégories de réponse : chaque jour/au moins une fois par semaine mais pas chaque jour/moins d’une fois par semaine/je ne fume pas)’,

,Actuellement, combien de fois bois-tu ces boissons alcoolisées (par exemple bière, vin ou alcool fort), même si ce sont des petites quantités? (boissons sur lesquelles porte la question : bière/vin/alcopops/alcool forts, liqueurs/autres boissons alcoolisées ; catégories des réponse : chaque jour/chaque semaine/chaque mois/moins d’une fois par mois/jamais)’,

,Au cours des 30 derniers jours, combien de fois as-tu bu 5 boissons alcoolisées ou plus lors d’une même occasion (à la suite, dans un bref laps de temps) (« binge »)? (catégories de réponse : jamais/1 fois/2 fois/3-5 fois/6-9 fois/10 fois ou plus)’,

,As-tu déjà pris du cannabis (joint, shit, herbe, marijuana, haschich) au cours des 30 derniers jours? (catégories de réponse : jamais/1-2 jours/3-5 jours/6-9 jours/10-19 jours/20-29 jours/30 jours ou plus)’,

,As-tu déjà pris une ou plusieurs fois un de ces produits dans ta vie? (substances sur lesquelles porte la question : ecstasy, MDMA/amphétamines, speed/héroïne, opium/médicament pour te droguer/cocaïne, coke/LSD/champignons hallucinogènes, champignons magiques ; catégories de réponse : jamais/une fois/plusieurs fois/souvent/je ne connais pas ce produit)’.

Le diagramme en anneau montre la distribution selon 4 catégories (aucune substance/1 substance/2 substances/3 substances ou plus). Pour des raisons éthiques, les questions sur le « binge », sur le cannabis, ainsi que sur les autres substances psychoactives (illégales), n’ont été posées qu’aux 14-15 ans.

Des données comparables sont disponibles pour les enquêtes de 2010 et 2014.

Région linguistique : la détermination de la région linguistique à laquelle appartient une classe interrogée dépend de la langue du questionnaire envoyé (allemand, français ou italien). Celle-ci est basée sur la langue (officielle) de la commune où se situe l’école/la classe. Les classes de la région linguistique romanche ont reçu la version allemande du questionnaire. Les élèves de ces classes sont ainsi inclus dans la catégorie ,Allemand’.

L’échantillon national HBSC couvre un nombre limité de 11 à 15 ans dans la région italophone. Les résultats calculés pour ce relativement petit groupe de jeunes sont soumis à de grandes marges d’erreur (ou intervalles de confiance). En outre, ils ne peuvent pas être considérés comme représentatifs de tous les 11 à 15 ans de la région italophone. C’est pourquoi les jeunes de cette région sont combinés avec ceux de la région francophone pour les analyses.

Sources, références et informations complémentaires

Source : Addiction Suisse (Etude « Health Behaviour in School-aged Children », HBSC)
Références : Marmet, S., Archimi, A., Windlin, B., & Delgrande Jordan, M. (2015). Substanzkonsum bei Schülerinnen und Schülern in der Schweiz im Jahr 2014 und Trend seit 1986 - Resultate der Studie "Health Behaviour in School-aged Children" (HBSC) (Forschungsbericht Nr. 75). Lausanne: Sucht Schweiz (lien) (résumé en français)
Informations complémentaires:
- Etude HBSC internationale (lien)
- Etude HBSC suisse (lien
 

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
 

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

04.12.2018