Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En Suisse, en 2020, le Job Stress Index des actifs était en moyenne de 50,8 points, soit légèrement moins favorable qu’en 2014 (50,0 points). 

Le Job Stress Index reflète le rapport entre les contraintes et les ressources au poste de travail. Plus le chiffre est élevé, plus la contrainte d’une personne est élevée par rapport aux ressources dont elle dispose. Une valeur de 50 points (sur une échelle de 0 à 100) signifie que le rapport entre contraintes (p. ex. pression temporelle, surmenage) et ressources (p. ex. soutien, estime) est équilibré sur le lieu de travail pour les actifs interrogés.

Cet indicateur fait partie du Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le stress peut compromettre fortement la santé et le bien-être. Il a également une influence sur la productivité et la performance. Les coûts liés au stress peuvent par exemple être générés par les absences pour maladie, la baisse de la productivité au travail ou un turnover important du personnel. Les contraintes peuvent relever du surmenage, de la pression temporelle, etc. et être atténuées grâce à des ressources comme le soutien et l’estime des supérieurs hiérarchiques, la marge de manœuvre laissée dans les activités, etc. Le Job Stress Index reflète le rapport entre contraintes et ressources au niveau professionnel.

Définition

L’indicateur donne la moyenne du Job Stress Index des actifs suisses ayant entre 16 et 65 ans.

Le Job Stress Index est un indice échelonné entre 0 et 100 points, permettant de décrire la situation professionnelle par le biais du rapport entre contraintes et ressources au poste de travail.

Il est déterminé en relevant les contraintes et les ressources au poste de travail et en calculant leur rapport. Les contraintes au poste de travail peuvent être les suivants: pression temporelle, incertitude sur la façon d’exécuter les tâches, surmenage qualitatif, problèmes d’organisation dans le travail et tensions sociales avec les supérieurs hiérarchiques ou les collègues. Parmi les ressources peuvent figurer: le soutien des supérieurs hiérarchiques, l’estime, une marge de manœuvre adaptée pour effectuer les tâches ou assurer l’ensemble des activités. Le Job Stress Index ne se concentre pas sur des facteurs de stress ou des ressources précis, mais prend en compte leur interaction.

Quand le Job Stress Index a une valeur faible, cela signifie que les ressources sont supérieures aux contraintes, tandis qu’une valeur élevée correspond à l’inverse. Une valeur de 50 points reflète un rapport équilibré entre contraintes et ressources.

L’indicateur est basé sur un échantillon représentatif d’actifs suisses. Les enquêtes ont été réalisées en 2014, 2015, 2016, 2018 et 2020, auprès d’environ 3'000 participants à chaque fois. L'enquête 2020 a été réalisée entre le 3 février et le 3 mars 2020. Elle n'est a priori pas affectée par la pandémie du COVID-19.

Sources

Références

  • Igic, I. et al. (2014). Job-Stress-Index 2014. Enquête sur des indicateurs en matière de santé psychique et de stress dans la population active suisse. Promotion Santé Suisse, Berne et Lausanne: Document de travail 26

Informations complémentaires

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

24.09.2020