Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En Suisse, en 2018, 2,5% de la population consommait des produits sans fumée à base de tabac, parmi lesquels en premier lieu le tabac à priser (1,6%). 0,9% de la population indiquait consommer du snus ou d’autres formes de tabac à sucer.

Cet indicateur fait partie du Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Bien que la plupart des fumeuses et des fumeurs consomment des cigarettes, la question des autres produits à base de tabac se pose aussi pour la politique de la santé.

Le tabac oral, par exemple, provoque une forte dépendance, endommage la muqueuse buccale et les substances cancérigènes qu’il contient peuvent entraîner un cancer du pancréas, de la cavité buccale et de l’œsophage.

L’indicateur est en lien avec la promotion de la santé, la prévention et la détection précoce. Il vise à montrer l’évolution de la consommation de produits à base de tabac, afin de pouvoir mettre en œuvre, à temps, les mesures de prévention qui s’imposent.

Définition

L’indicateur présente la proportion des personnes qui ont consommé des produits à base de tabac sans fumée.

Addiction Suisse a recueilli ces données sur mandat de l’Office fédéral de la santé publique entre 2011 et 2016 dans le cadre d’une enquête téléphonique (monitorage suisse des addictions - CoRoIAR) menée auprès de 11'000 personnes. En 2018, les mêmes questions ont été posées dans un sondage en ligne de l’Office fédéral de la santé publique (N=5600), avec le soutien de l’Office fédéral de la statistique (Omnibus).

L’indicateur a été établi sur la base des réponses à la question suivante:
«Consommez-vous des produits à base de tabac sans fumée? Si oui, lesquels?
Plusieurs réponses étaient possibles. Tabac à priser (snuff), snus ou autres tabacs à sucer, tabac à mâcher (tressé ou roulé), non»

Sources

Informations complémentaires

  • Gmel G. et al. (2017). Monitorage suisse des addictions : consommation d’alcool, tabac et drogues illégales en Suisse en 2016. Addiction Suisse, Lausanne: Rapport.
  • Keller R. et al. (2011). Der Tabakkonsum der Schweizer Wohnbevölkerung in den Jahren 2001 bis 2010. Tabakmonitoring – Schweizerische Umfrage zum Tabakkonsum. Psychologisches Institut der Universität Zürich, Sozial- und Gesundheitspsychologie, Zürich: Bericht (en allemand)

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch
 

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

12.11.2019