Retour à la vue d'ensemble
Drucken

27,1% de la population suisse fumait en 2017. Une grande partie des fumeurs (19,1% de l’ensemble de la population) consomme du tabac quotidiennement, une plus petite partie (8,0%) en consommant occasionnellement. Si la part des fumeurs a légèrement diminué depuis 1997 (33,2%), elle est restée stable depuis 2007. 

En 2017, les hommes étaient plus nombreux à fumer que les femmes (respectivement 31,0% et 23,3%). La consommation de tabac varie sensiblement en fonction du sexe, mais aussi des caractéristiques sociodémographiques: en 2017, les personnes ayant achevé une scolarité obligatoire ou un degré secondaire II comptaient 30,1% de fumeurs, à savoir 7 points de pourcentage de plus que celles ayant un niveau de formation tertiaire, mais aussi 3,1 points de plus que celles n’ayant achevé que l’école obligatoire. La part de fumeurs s’avère aussi plus élevée parmi les étrangers (31,7%) que chez les Suisses (25,7%). 

Cet indicateur fait partie du système de monitorage Addiction et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le tabagisme est à l’origine de nombreuses maladies, dont certaines peuvent conduire à l’invalidité ou entraîner un décès prématuré. Il existe une corrélation marquée entre la consommation de tabac et la mortalité due au cancer du poumon; le tabagisme accroît le risque de développer d’autres cancers (langue, larynx, etc.), des maladies cardiovasculaires ou des affections respiratoires chroniques. En plus d’affecter les fumeurs dans leur santé, les maladies dues au tabagisme coûtent cher à la société.

Définition

Cet indicateur renseigne sur la part des personnes de 15 ans ou plus vivant dans un ménage privé qui fument. Il montre l’évolution du tabagisme dans le temps et sa répartition dans la population et dans différents groupes de population. Le diagramme en anneau représente la part des personnes qui fument quotidiennement, qui fument occasionnellement ou qui ne fument pas.

L’indicateur repose sur les indices TABAC3 et DAYSMOKE de l'ESS. L’indice TABAC3, qui rend compte de la part des fumeurs (graphique du haut), résulte d'une combinaison entre la question portant sur la consommation actuelle de tabac (oui / non) et celle concernant la consommation passée. Le calcul des personnes qui fument quotidiennement, qui fument occasionnellement ou qui ne fument pas (graphique en anneau) se fonde sur l’indice DAYSMOKE. La question visant à savoir si un fumeur fume quotidiennement n’est posée que depuis 2007, raison pour laquelle les données du deuxième graphique ne sont représentées qu’à partir de cette année-là.

Les variables sociodémographiques sont expliquées dans le document: Définition des dimensions

Source

Informations complémentaires

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

19.05.2021