Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En 2017, 9,2% de la population suisse était exposée plus d’une heure par jour au tabagisme passif. Cette proportion est de 20,8% pour une exposition d’au moins une heure par semaine. L’exposition au tabagisme passif a fortement diminué entre 2007 et 2012, suite à l’entrée en vigueur de la loi fédérale sur la protection contre le tabagisme passif. Depuis 2012, les proportions sont restées stables. Les 15 à 34 ans et les personnes ayant un niveau de formation bas sont les plus exposés au tabagisme passif.

Cet indicateur fait partie du Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Même en faibles quantités, la fumée du tabac peut nuire à la santé. En d’autres termes, le tabagisme passif présente des risques. En cas d’exposition régulière, le risque d’infarctus du myocarde et de cancer du poumon augmente de 25%, et celui d’attaque cérébrale double. Une brève exposition suffit déjà à irriter les voies respiratoires et augmente la vulnérabilité aux infections. Les enfants, en particulier en bas âge, sont particulièrement menacés en cas d’exposition à la fumée.

Définition

L’indicateur est calculé à partir des données de l'enquête suisse sur la santé (ESS).

Il montre la part de la population de 15 ans et plus exposée au tabagisme passif plus d’une heure par jour (plus de sept heures par semaine) ou plus d’une heure par semaine (entre une et sept heures par semaine ou plus de sept heures par semaine). D’autres catégories (moins d’une heure par semaine, jamais) viennent compléter le diagramme afin de parvenir à 100 %.

Il se base sur les réponses à la question (TTAKO22) de l’ESS : « Pendant combien de temps par jour êtes-vous exposé(e) à la fumée de tabac d’autres personnes ? » La réponse est indiquée en heures et en minutes par jour. Les personnes ont été réparties en différentes catégories, suivant les réponses fournies.

Les variables sociodémographiques sont expliquées dans le document: Définition des dimensions

Source

Informations complémentaires

  • Addiction Suisse: Monitorage suisse des addictions (2011-2016)
  • Enquête suisse sur la santé 2017. Consommation de tabac en Suisse (2020). Office fédéral de la statistique (OFS), Neuchâtel : Actualités OFS.
  • Informations de base concernant la fumée passive (2012). Office fédéral de la santé publique (OFSP), Berne: Rapport.
  • Kuendig, H. et al. (2016). Le tabagisme passif en Suisse en 2015. Analyse des données du Monitorage suisse des addictions. Addiction Suisse, Lausanne: Rapport.
  • Office fédéral de la santé publique (OFSP): Monitorage tabac, 2001-2010

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

19.05.2021