Retour à la vue d'ensemble
Drucken

En 2015, les Suisses se sont déplacés chaque jour 34,0 minutes en moyenne à pied ou à vélo/vélo électrique. Ce chiffre est stable depuis 2005. En moyenne, la population a effectué quotidiennement cette année-là 2,33 trajets ou parcouru 2,8 km à pied ou à vélo/vélo électrique.

La mobilité douce (déplacements à pied/à vélo/à vélo électrique) représente 41,1% de la durée de tous les déplacements. Elle équivaut pratiquement à la durée des déplacements effectués en transport individuel motorisé (42,4%). La distance parcourue à pied, à vélo ou à vélo électrique représente naturellement une part relative faible (7,6%) de la distance totale parcourue. Il convient de toujours garder à l’esprit la dimension considérée.  

Cet indicateur fait partie du système de monitorage Addiction et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Se déplacer de manière douce, à savoir à pied ou à vélo, influence favorablement le bien-être et la santé. Une activité physique suffisante contribue à une protection efficace contre de nombreuses maladies physiques et psychiques. Les mesures destinées à encourager l'activité physique doivent viser notamment les personnes qui bougent peu, puisque ce sont elles qui en retirent le plus de bénéfice du point de vue de la santé.

Il est très aisé de se déplacer à pied ou à vélo. Pour peu qu’il le fasse régulièrement, tout un chacun peut ainsi agir favorablement sur sa santé. La mobilité douce couvre les déplacements effectués pour se rendre au travail ou pour faire ses courses, les déplacements ayant pour motif des services ou des accompagnements et les déplacements dans le cadre des loisirs (promenade, randonnée, tour à vélo). 

Son efficacité pour la santé se mesure en fonction de la fréquence, de la durée et de l’intensité des déplacements. L’indicateur rend compte de différents paramètres (durée de déplacement, nombre d’étapes, distance) des déplacements à pied et à vélo. Il permet de définir des mesures en matière de mobilité douce qui sont favorables à la santé.

Définition

On remplace parfois le terme de mobilité douce par celui de locomotion douce ou par le terme anglais de Human Powered Mobility. Par mobilité douce, on entend dans le présent indicateur les déplacements effectués à pied ou à vélo. Cette forme de mobilité peut aussi inclure les déplacements à trottinette, en planche à roulettes, etc., mais ces moyens ne sont pas pris en compte dans l’indicateur.

La distance correspond à la longueur totale des déplacements effectués en un jour à pied ou à vélo. La durée de déplacement correspond, comme son nom l’indique, au temps mis pour effectuer les différents trajets, après déduction des temps d’attente. Par étape, on entend chaque portion de trajet effectuée uniquement à pied ou à vélo.

Jusqu’en 2010, les vélos électriques étaient inclus dans les autres vélos, étant donné leur très faible nombre. En 2015, on fait pour la première fois une distinction entre les deux catégories de vélos, qui sont relevées séparément. La catégorie des vélos électriques inclut aussi bien les vélos électriques lents que les vélos électriques rapides, ces derniers impliquant aussi un effort physique. Dans d’autres statistiques de l’Office fédéral de la statistique, les vélos électriques rapides sont attribués au transport individuel motorisé, aux côtés des scooters et des vélomoteurs, car ils requièrent la possession d’un permis de conduire.

Les variables sociodémographiques sont expliquées dans le document Définition des dimensions.

Source

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP

Tél. +41 58 462 95 05

media@bag.admin.ch

 

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

01.10.2018